Made with MacOS - Apple


Micro$oft contre l'innovation


Voici quatre articles paru dans La Tribune.

"Microsoft impose Windows CE dans l'empire Siemens" paru le 6 février 1998.

"David Linux contre Goliath Windows" paru le 9 novembre 1999.

"Sun gagne ce que Microsoft perd" paru le 9 novembre 1999.

"Microsoft déclaré coupable de violations à la loi antitrust", paru le 4 avril 2000.

retour sommaire


EQUIPEMENT INFORMATIQUE

Microsoft impose Windows CE
dans l'empire Siemens

  • Bill Gates et le président de Siemens signent aujourd'hui un accord de principe pour l'adoption de Windows CE.
  • Celui-ci préfigure pour Microsoft une introduction sur le marché européen.
  • BIEN AU-DELA du domaine des ordinateurs, la technologie Microsoft se rend indispensable partout. La firme de Bill Gates doit en effet signer aujourd'hui un accord d'équipement de principe avec le conglomérat allemand Siemens. L'entreprise allemande, dont les activités industrielles s'étendent des centrales électriques jusqu'aux téléphones mobiles en passant par les semi-conducteurs ou encore le matériel médical, a l'intention d'adopter le système d'exploitation Windows CE (version allégée des systèmes équipant les ordinateurs) pour ses différents produits. En annonçant hier à Munich cet accord de principe, Bill Gates et le patron de Siemens, Heinrich von Pierer, n'ont cependant pas précisé quels seront les produits concernés par l'intégration de Windows CE.

    Système américain. Microsoft ne se cache pas de vouloir imposer son système d'exploitation comme standard mondial de l'informatique embarquée et l'accord de principe avec Siemens pourrait bien constituer le début d'une véritable percée européenne. En outre, la spécificité des systèmes et produits informatiques fait qu'il est bien difficile pour une entreprise d'en changer constamment, ce qui constitue une solide garantie de fidélité pour le fournisseur, en l'occurrence Microsoft.

    Dans un entretien accordé à La Tribune lundi, Bill Gates confiait que Windows CE pouvait être « utilisé dans toute une série de terminaux différents comme la télévision interactive, mais aussi les organizers ou les automobiles ». Windows CE peut encore équiper des consoles de jeux Sega ou des machines à laver.

    L'accord signé aujourd'hui avec Siemens n'est pas sans rappeler celui passé en janvier entre Microsoft et le premier câblo-opérateur américain, TCI. Ce dernier prévoit lui aussi d'installer Windows CE dans des boîtiers qui permettront à ses abonnés d'accéder à Internet via leur poste de télévision et de bénéficier de plusieurs services en ligne. Malin, le président de TCI, John Malone, avait présenté l'accord comme « non exclusif » et avait laissé entendre que la porte n'était pas fermée au grand concurrent de Microsoft, Sun Microsystems.

    Percée européenne. Siemens-Nixdorf, la filiale informatique de Siemens, a d'ailleurs présenté récemment un appareil cumulant les fonctions de téléviseur, d'ordinateur, de porte d'accès à Internet et de visiotéléphone. Le groupe Siemens réalise la plus grosse partie de son chiffre d'affaires total en Europe. Son chiffre d'affaires prévisionnel pour 1998 est de 115 milliards de marks (385 milliards de francs) avec un bénéfice de 3 milliards. La France figure parmi les priorités de développement du groupe allemand, présent dans les télécommunications et les transports. De là à parler de cheval de Troie pour Microsoft...

    Ph. B.

    haut de page


    David Linux contre Goliath Windows

    haut de page


    Sun gagne ce que Microsoft perd

    Nicolas Thiéry

    haut de page


    Microsoft déclaré coupable de violations à la loi antitrust

    haut de page


    retour sommaire


    page d'accueil