Plus productif


Bien des utilisateurs et des administrateurs de réseaux croient que la seule chose qui compte est la rapidité brute de l'ordinateur. Pour eux, plus les chiffres sont gros (MHz, disque dur, RAM, etc) mieux c'est. Leur évaluation quantitative ne prend aucunement en considération le fait que c'est l'utilisateur qui fait le plus souvent la différence. Ils doivent alors se demander si les appareils utilisés sont ceux qui sont les plus aptes à rendre productifs et autonomes les gens que le réseau dessert, bref à accomplir le travail rapidement et efficacement.

La rigoureuse étude qui suit vous permettra sans doute de comprendre pourquoi un ordinateur performant, c'est d'abord et avant tout un ordinateur qui rend son utilisateur performant.


1) Sommaire

Cette étude porte sur la productivité des utilisateurs de Macintosh et de Windows. L'étude a été effectuée en janvier 1994 par Arthur D. Little inc., une firme américaine de consultants. La productivité de chaque plate-forme a été mesurée par deux facteurs: le temps d'exécution, i.e. combien de temps était utilisé pour achever les tâches, et la qualité du résultat, i.e. est-ce que les tâches ont été correctement effectuées. Les utilisateurs des deux plate-formes avaient des connaissances comparables relativement à l'utilisation d'un ordinateur personnel. L'étude a permis de faire les constats suivants:

* Temps d'exécution

Les utilisateurs d'ordinateurs Macintosh ont achevé l'ensemble des tâches dans un temps moyen de 63 minutes (1h03). Les mêmes tâches ont demandé un temps moyen de 113 minutes (1h53) aux utilisateurs de Windows.

* Qualité du résultat

Non seulement les utilisateurs de Macintosh exécutaient les tâches plus rapidement, mais les exécutaient-ils aussi avec plus d'exactitude. L'utilisateur moyen d'un Macintosh a achevé avec succès 85% des tâches, alors que l'utilisateur moyen de Windows a obtenu un taux de succès de 58%.

* Constance dans les écarts

L'étude démontre que le Macintosh est de façon inhérente un environnement plus productif que Windows. Pour l'ensemble des tâches mesurées, de même que pour chacun des groupes particuliers de tâches, les utilisateurs de Macintosh ont obtenu de meilleurs résultats, à la fois au niveau du temps d'exécution et du taux de succès.


2) Objectif et méthodologie

La plupart des tâches ont été choisies en ayant comme critère de sélection le fait qu'elles devaient refléter celles typiquement effectuées dans le cadre d'une journée d'activité. Cependant, il était également important de mesurer des tâches moins fréquentes mais tout aussi importantes pour l'utilisation d'un ordinateur personnel.

Les environnements des deux groupes ont été conçus pour être équivalents dans la plus grande mesure possible. Les ordinateurs utilisés fonctionnaient respectivement avec MS-DOS 5.0 et Microsoft Windows 3.1 pour les PC et le Système d'exploitation 7.1 d'Apple pour les Macintosh. Chaque ordinateur était branché à un LAN (local area network) avec les logiciels de réseaux les plus répandus et équipés avec les mêmes logiciels de traitement de textes et de tableur-grapheur. Les serveurs étaient équivalents et les imprimantes étaient identiques.

Les deux groupes ont été évalués dans des salles séparées et ignoraient que le but du test était de comparer la productivité des deux plates-formes. Les participants de part et d'autre ont eu les mêmes tâches et les mêmes délais maximum pour leur exécution.


3) Résultats

Le test comprenait 24 tâches regroupées en 11 catégories distinctes. Les résultats ont été mesurés en fonction de ces 11 catégories.

Le premier pourcentage indique combien de temps de moins a été requis par les utilisateurs de Macintosh pour effectuer la tâche. Les participants à l'étude ont été chronométrés dans l'exécution de chacune des catégories de tâches. Les résultats généraux révèlent que les utilisateurs de Windows ont pris significativement plus de temps que les utilisateurs de Macintosh pour exécuter les tâches. Les utilisateurs de Macintosh ont surpassé ceux de Windows dans chacune des 11 catégories de tâches. Un écart supérieur à 50% entre les deux groupes existent dans 5 des 11 catégories.

Le second pourcentage indique le nombre de tâches de plus par catégorie qui ont été achevées correctement par les utilisateurs de Macintosh. Il est à noter que dans les conditions réelles d'utilisation, une tâche achevée incorrectement doit être refaite, ce qui affecte encore davantage la productivité. Les résultats généraux révèlent que les utilisateurs de Windows ont échoué significativement plus de tâches au total que les utilisateurs de Macintosh au cours de leur exécution. De plus, les utilisateurs de Macintosh ont surpassé ceux de Windows dans chacune des 24 tâches.

Les catégories:

* Gestion des fichiers (68% - 37%)

Les utilisateurs devaient effectuer des opérations de base comme créer un nouveau dossier / répertoire, trouver l'emplacement d'un fichier, copier, dupliquer, renommer et effacer des fichiers.

* Vérification des ressources du système (38% - 35%)

Les utilisateurs devaient déplacer un logiciel d'un disque dur à un autre, de façon à libérer de l'espace sur le premier, vérifier l'espace disponible sur leur disque dur et vérifier la quantité de RAM installé dans leur ordinateur.

* Impression en réseau (57% - 200%)

Les utilisateurs devaient sélectionner deux imprimantes différentes sur le réseau et imprimer un document sur chacun de ces imprimantes.

* Modification d'un document avec plusieurs types de données (33% - 180%)

Les utilisateurs devaient trouver l'emplacement d'un document, enlever un graphique et un tableau et les remplacer par un graphique et un tableau différents. Le graphique était situé sur le serveur et le tableau était situé sur le disque dur de l'ordinateur.

* Échange de fichiers sur le réseau (52% - 9%)

Les utilisateurs devaient importer des fichiers du serveur et exporter d'autres fichiers sur le serveur.

* Installation d'un logiciel ( 43% - 52%)

Les utilisateurs devaient installer un logiciel de traitement de textes très répandu.

* Installation d'un appareil périphérique (12% - 60%)

Les utilisateurs devaient brancher un lecteur de CD-ROM à leur ordinateur et installer le logiciel correspondant. (La carte de branchement pour les ordinateurs Windows était préinstallée, de sorte que les utilisateurs n'avaient pas à ouvrir le boîtier de l'ordinateur, ce qui est habituellement requis pour ce type d'installation.)

* Vérification d'un logiciel (38% - 23%)

Les utilisateurs devaient déterminer si une application donnée était installée et, si elle l'était, ils devaient inscrire le numéro de la version. Ils devaient par ailleurs déterminer si certaines polices de caractères étaient installées. Si elles ne l'étaient pas, ils devaient le faire.

* Partage de fichiers (37% - 25%)

Les utilisateurs devaient importer des fichiers situés sur l'ordinateur d'un collègue et situés sur le serveur.

* Récupération de fichiers (57% - 400%)

Les utilisateurs devaient récupérer un fichiers qu'ils avaient préalablement effacé lors du test.

* Installation du système d'exploitation (20% - 29%)

Les utilisateurs devaient installer le logiciel d'exploitation de leur ordinateur sur ce dernier. (Windows 3.1 sur le PC et System 7.1 sur les Macintosh)


4) "Focus Groups"

En plus des résultats quantitatifs, les participants devaient donner des informations de nature qualitative à propos de leurs expériences avec la plate-forme Windows ou Macintosh. Les résultats révèlent un contraste marqué entre l'attitude des utilisateurs de Windows et de Macintosh par rapport au test. Les utilisateurs de Windows ont manifesté un degré plus élevé de frustration et ont exprimé leurs difficultés avec la contrainte de temps associé aux tâches. Les utilisateurs de Macintosh ont généralement achevé les tâches à l'intérieur du temps alloué pour celles-ci et sans frustration.

Voici des extraits de ce que les participants ont dit à propos de leur préférences en matière d'environnement informatique.

Utilisateurs de Windows (certains possédant de l'expérience avec Macintosh)

Utilisateurs de Macintosh (certains possédant de l'expérience avec Windows)

"J'utilise Windows depuis 4 ans, et j'ai encore beaucoup de difficultés. Je ne suis pas stupide, pourtant je ne me sens pas à l'aise, même après 4 ans."

"Je suis maintenant un utilisateur de Windows parce que mon milieu de travail n'utilise que ça. Je n'ai donc pas le choix. C'est beaucoup mieux que DOS, je n'accepterais même pas l'emploi [si je devais utiliser DOS]; ils devrait doubler mon salaire. Mais comparativement à un Mac? Je préférerais toujours un Mac, toujours... Pour moi, le Mac un est peu plus lent, mais Windows est trop encombrant."

"Je peux dire que je suis plus confortable avec un Mac et que je me sens plus efficace en raison de toutes les choses que je peux faire sur un Mac comparativement à un PC."

"Il y a quelque chose dans l'esthétique du Mac, parce que j'utilise beaucoup les deux, et je me souviens ce que c'était d'apprendre les fonctions des logiciels avec DOS et Windows et je me souviens de ce que c'était d'utiliser un Mac pour la première fois. Il y a quelque chose d'indescriptible dans la façon dont un Mac te guide dans ton utilisation."

"J'ai dit que le Mac était mieux parce qu'il est plus visuel. Pour certaines raisons, Windows manque d'élégance. Ça ne semble pas aussi facile à comprendre et maîtriser."

"Je n'ai jamais eu à utiliser DOS. Lorsque j'ai commencé à travailler, je fonctionnais avec Windows. Malgré tout, j'aimes mieux le Mac."

"Les PC sont plus rapides, mais lorsque vient le temps de travailler pendant la journée, le Mac est plus productif."

"Les Macs sont tellement faciles à utiliser et c'est tellement simple de faire quelque chose que tu penses ne pas savoir comment faire. Ça augmente ta productivité, parce que tu n'a pas à courir à gauche et à droite pour obtenir des réponses à tes questions. C'est simple: tu peux mieux faire ton travail."


5) Conclusions

* L'étude démontre que l'environnement Macintosh permet à son utilisateur une plus grande productivité que l'environnement Windows. Cette affirmation est valable autant pour les tâches susceptibles d'être effectuées quotidiennement que pour celles susceptibles d'être effectuées moins fréquemment.

* Pour l'ensemble des tâches mesurées, les utilisateurs de Macintosh ont obtenu de meilleurs résultats que les utilisateurs de Windows, et ce de façon constante, que ce soit pour ce qui a trait au temps d'exécution ou à l'efficacité, à la fois pour l'ensemble du test et pour chaque partie.

* Bien que certains participants croyaient que Windows comportait un avantage dans certains domaines, comme la rapidité du microprocesseur, aucun résultat mesurant la productivité des utilisateurs n'a pu permettre de croire que cette impression ait eu une influence sur la productivité.


page d'accueil Pourquoi Macintosh ? Consulter l'original